Assurance chat : qu’est-ce qui n’est jamais pris en charge ?

L’assurance pour chat est un dispositif destiné à couvrir les frais de santé de l’animal, que ce soit en cas de maladie ou d’accident. Comme toute assurance, cette couverture n’apporte sa protection que dans la limite des garanties fixées par le contrat et selon la formule choisie. Ainsi, il peut donc y avoir des exclusions de garanties. S’il est possible d’opter pour une formule plus complète pour bénéficier d’une protection optimale, il s’avère qu’il existe des cas qui ne sont jamais pris en charge par l’assurance. Que sont-ils ? Réponses.

Que couvre l’assurance pour chat ?

L’assurance pour chat est une couverture maladie qui prend en charge un certain nombre de situations comme vous pouvez le constater sur Le Mag des Animaux. Tout d’abord, elle couvre les frais vétérinaires engendrés par les accidents comme la chute, l’accident sur la voie publique ou la bagarre. La couverture comprend la consultation, les soins courants, les frais chirurgicaux et l’hospitalisation. D’autre part, l’assurance pour chat couvre aussi les maladies, que ce soit la consultation en elle-même ou les examens complémentaires comme le bilan sanguin, les imageries et les analyses. Les interventions chirurgicales et les périodes d’hospitalisation causées par les maladies sont aussi prises en charge. Enfin, l’assurance pour chat prendra en charge les soins préventifs regroupant la stérilisation, les protocoles de vaccination, les traitements antiparasitaires, les bilans de santé et le détartrage. L’assurance chat présente différentes formules. Celles-ci varient en fonction de la race du chat, de son mode de vie, mais aussi en fonction des garanties souscrites. Ainsi, certaines assurances offrent plus de protection que d’autres. Il existe donc des cas où certains actes sont exclus de la couverture.

Les maladies exclues de la couverture d’une assurance pour chat

En principe, une assurance santé pour chat est censée prendre en charge les risques de maladies ou d’accidents. Elle n’est donc pas conçue pour rembourser les frais liés aux maladies qui sont déjà avérées et celles qui sont dues à la négligence ou à l’imprudence du propriétaire. De ce fait, les maladies héréditaires et congénitales sont exclues de la protection de l’assurance pour chat. Une maladie est héréditaire lorsqu’elle résulte d’une anomalie génétique propre à une race de chat. On parle en revanche de maladie congénitale lorsqu’elle est due à une malformation présente dès la conception ou la naissance. Généralement, l’assurance pour chat ne rembourse pas les frais concernant ces pathologies, néanmoins, il existe de rares cas où l’assureur accepte de les prendre en charge en contrepartie d’une majoration des cotisations d’assurance. Les maladies ou accidents connus à la souscription de l’assurance ne sont pas non plus couverts. Ainsi, si votre chat est déjà malade, il ne bénéficiera pas d’une prise en charge en raison du délai de carence généralement appliqué. De même, les maladies qui auraient pu être évitées par des soins de prévention sont exclues de la couverture d’une assurance pour chat. Cela concerne notamment le typhus, le coryza et la leucose féline dont un vaccin aurait pu éviter leur survenue.

Les problèmes de santé jamais pris en charge par l’assurance chat

S’il est plus ou moins possible de négocier les exclusions de garantie avec l’assureur, il existe des problèmes de santé qui ne seront jamais pris en charge, même si le propriétaire propose de payer son assurance plus cher. C’est par exemple le cas des soins liés à l’implantation d’une prothèse. Les soins de chirurgie esthétique ne sont pas non plus remboursés, car ils n’ont pas d’impact direct sur la santé de l’animal, même suite à un accident. Il en est de même pour les frais liés à des maladies ou des accidents résultant de la négligence ou de la maltraitance de l’animal. Pour rappel, les propriétaires d’animaux de compagnie sont soumis à des obligations quant à la garde et le bien-être de leur chat. La maltraitance et la négligence exposent le propriétaire à des poursuites judiciaires et des sanctions pénales. En outre, lorsque vous dépassez le plafond annuel fixé par le contrat d’assurance chat, le surplus restera à votre charge, d’où l’intérêt de choisir une formule plus couvrante lorsque le chat n’est pas en bonne santé. À noter que l’assureur n’a pas la possibilité de créer de nouvelles exclusions de garanties sans vous en parler avant. Si une exclusion devait être ajoutée à l’assurance, un avenant sera signé.

Comparateur Assurance Chat
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partagez votre expérience !